Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et par l’œil !

lundi 22 octobre 2012 par Dr Stéphane Guez6831 visites

Accueil du site > Maladies > Conjonctivites > Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et (...)

Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et par l’œil !

Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et par l’œil !

lundi 22 octobre 2012, par Dr Stéphane Guez

Kératoconjonctivite vernale : une mise au point. : De Smedt S, Wildner G, Kestelyn P.

dans Kabgayi Hospital, Muhanga, Rwanda.Br J Ophthalmol. 2012 Oct 4

- Définition :

  • La kératoconjonctivite vernale (VKC) est une inflammation allergique de la conjonctive bilatérale, habituellement de récurrence saisonnière, qui est caractérisée par une hypertrophie gélatineuse du limbe et/ou une hypertrophie des papilles conjonctivales du tarse supérieur.
  • Bien que rare dans les régions tempérées, la VKC représente une cause importante d’hospitalisation dans de nombreuses régions d’Afrique et d’Asie.

- Physiopathologie :

  • Les études cliniques et immuno-histochimiques suggèrent que :
    • des mécanismes IgE dépendants (réaction allergique de type I)
    • et IgE indépendants (allergie de type IV)
  • sont impliqués dans l’immuno pathogénie de la VKC, dans laquelle de nombreuses cellules inflammatoires, incluant les différentes sous-populations lymphocytaires, jouent un rôle actif via une cascade de médiateurs chimiques.
  • Des facteurs de risque endocriniens, neuro-géniques, environnementaux et socio-économiques ont été identifiés.
  • Cependant, l’étiologie et la physiopathologie de cette maladie reste mal précisées.

- Clinique :

  • L’évolution clinique est habituellement bénigne et autolimitée,
  • mais une minorité de patients vont présenter des complications très sévères pour la vision.

- Traitements :

  • Les topiques corticoïdes sont souvent utilisés lors des phases d’aggravation en combinaison avec les stabilisants de membrane mastocytaire ainsi que dans le traitement d’entretien de la VKC.
  • Cependant cette prise en charge n’est pas satisfaisante dans de nombreux cas sévères et dans la diminution des récidives.
  • Les modulateurs non stéroïdiens de l’immunité comme la ciclosporine A et le tracrolimus sont des alternatives prometteuses, mais la tolérance de ces agents nécessite d’être améliorée, avec un coût de production réduit.

- L’objectif de l’article :

  • Il est de faire une mise au point actualisé de l’épidémiologie, de la physiopathologie et du traitement de cette affection.

Les auteurs font une mise au point actualisée de la kératoconjonctivite vernale, pathologie le plus souvent bénigne mais qui peut entraîner des complications, certes rares mais sévères.

Les traitements immunosuppresseurs sont intéressants mais encore cher et non dénués d’effets indésirables.

On l’aura compris il s’agit d’un article de synthèse pour tous les allergologues confrontés à des conjonctivites sévères.

Particulièrement dans cette atteinte il est nécessaire qu’il y ait une étroite collaboration entre l’ophtalmologiste et l’allergologue, avec une bonne compréhension de la maladie par l’enfant et les parents afin de préserver l’intégrité de la cornée.

Heureusement cette affection est rare dans notre pays mais doit être reconnue en raison d’une part de son agressivité éventuelle, et surtout parce qu’il y a de nouveaux traitements particulièrement efficaces mais difficile à manipuler.

Le diagnostic repose sur l’interrogatoire et la clinique avec la nécessité d’un retournement de la paupière supérieure pour bien visualiser l‘hypertrophie papillaire.

Vos commentaires

  • Le 30 août 2016 à 15:48, par Barbeau Cécile En réponse à : Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et par l’œil !

    Bonjour
    Mon fils souffre de Cette maladie depuis 2 ans et demi, il a 14 ans et est suivi par un ophtalmologue à Nantes qui lui donnes des corticoïdes et antisthaminiques et antibiotiques. Je ne sais plus quoi faire pour que ça s’arrête et c’est toute l’année. Pouvez vous m’aider ou m’envoyer vers quelqu’un qui pourrait m’aider ?? Merci

  • Le 11 octobre 2016 à 03:51, par Chapelle En réponse à : Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et par l’œil !

    Bonjour, mon fils a la même chose, il est suivi par le dr Mura à Montpellier qui a plusieurs patients atteint de la même chose que nos enfants.
    Mon fils vient de commencer le fameux ciclosporine (médicament commandé à Paris) il a également d’autres gouttes à mettre la journée et doit se laver les yeux au sérum 4 à 6 fois par jour. Pour l’instant aucun résultat, il ne supporte pas la lumière c’est très dur il pleure souvent et manque l’école. Je me sens impuissante face à sa douleur. Je suis aussi très inquiète car il ne voit plus rien d’un œil, j’espère que le traitement va marcher et qu’il récupérera tout.
    Votre enfant a des soucis avec la lumière lui aussi ?
    Mon ophtalmo m’a bien précisé que le traitement serait long (des années).
    Bon courage à vous et votre fils.

  • Le 10 février à 15:35, par Ines En réponse à : Kératoconjonctivite vernale : l’allergologue aimerait être obéi au doigt et par l’œil !

    Bonjour
    je souhaiterais répondre à barbeau cécile.
    Mon fils va beaucoup depuis qu’il prend de la ciclosporine en solution oculaire.
    Mon ophtalmologue est l’une des rares à le prescrire.
    effectivement le résultat s’est ressenti au bout de 6 mois.
    il a toujours de la gêne avec la lumière mais
    va beaucoup mieux.il en a pris pendant 2 longues années mais aujourd’hui
    à 11 ans il est comme les autres
    bonne journée

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.