Concha bullosa : une levée de boucliers !

mercredi 9 septembre 2015 par Dr Alain Thillay6193 visites

Accueil du site > Maladies > Rhinites > Concha bullosa : une levée de boucliers !

Concha bullosa : une levée de boucliers !

Concha bullosa : une levée de boucliers !

mercredi 9 septembre 2015, par Dr Alain Thillay

Concha bullosa : un bouclier anti-allergènes ? : Worrall DM1, Campbell RG, Palmer JN, Kennedy DW, Adappa ND.
1Department of Otorhinolaryngology - Head and Neck Surgery, University of Pennsylvania Health System, Philadelphia, Pa., USA.

dans ORL J Otorhinolaryngol Relat Spec. 2015 Sep 5 ;77(5):281-286.

- Objectif :
- *La concha bullosa (CB) modifie l’anatomie intranasale et peut influencer l’effet tampon sur les allergènes inhalés et le microenvironnement inflammatoire du cœur de la rhinosinusite chronique (RSC).

  • En examinant le lien entre les allergies et la CB, nous pouvons évaluer cet avantage théorique, qui a des implications sur l’importance de la résection de la chirurgie endoscopique des sinus.

- Méthode :

  • Quarante-trois adultes, traités entre 2010 et mars 2014, présentant des symptômes nasosinusiens chroniques ont été analysés rétrospectivement par des prick-tests cutanés, la tomodensitométrie maxillo-faciale et le score de Lund-Mackay d’évaluation des images radiologiques.
  • L’analyse x03C7 ;2 et des t-tests ont été utilisés pour déterminer la significativité statistique.

- RÉSULTATS :

  • Les sujets ont été divisés en 30 cas positifs et 13 cas contrôles totalement négatifs sur le plan d’allergique.
  • Aucune différence de prévalence de la CB n’a été observée entre les cas positifs (70%) et les sujets témoins négatifs (69,2%) (p = 0,93).
  • En outre, aucune association entre la CB et le score Lund-Mackay n’a été identifié (p = 0,69).
  • Dans l’ensemble, 83,3% des CB étaient situées au niveau du cornet moyen, 16,7% au niveau du cornet supérieur et 20% au niveau des cornets moyens bilatéralement.

- Conclusions :

  • Bien qu’un cornet hypertrophique pneumatisé pourrait fonctionner comme une barrière physique à l’encontre des allergènes inhalés, les allergies documentées ne démontrent aucune association significative avec la formation de CB.
  • En outre, cette étude ne constate aucune corrélation entre CB et la preuve radiographique de RSC.

Voici une étude dont l’objectif apparaît d’une grande naïveté. La présence d’une concha bullosa pourrait-elle protéger les muqueuses nasales de l’agression des allergènes ? Il est évoqué alors un effet « bouclier » de la concha bullosa, pourtant, on comprend aisément que le cornet même fortement pneumatisé reste recouvert de muqueuse nasale immunologiquement réactive.

Les auteurs américains du service ORL de l’hôpital universitaire de Philadelphie ont donc pratiqué une étude rétrospective rassemblant 43 patients souffrant de troubles rhinosinusiens chroniques.

Trente patients ayant un bilan allergologique positif ont été comparés à 13 autres non allergiques.

Ils ont eu recours de plus au score de Lund-Mackay pour tenter d’établir une corrélation entre présence d’une CB et anomalies au niveau des cavités sinusiennes lors de la TDM maxillo-faciale.

Les résultats ne montrent aucune relation entre présence d’une concha bullosa et allergie, et, de même pas de relation avec des anomalies radiologiques des sinus.

La concha bullosa est considérée comme une variante anatomique normale fréquente de l’anatomie rhinosinusienne, selon les études la prévalence s’établit de 14 à 53% des patients.

La très grande majorité des CB sont asymptomatiques.

La présence d’une CB semble délétère au niveau sinusien en association avec une déviation septale franche.

L’allergologue retiendra donc l’absence de relation entre allergie et concha bullosa, en tous cas, pas d’effet protecteur.