Attention les acariens : les bronches réagiraient aussi quand vous chatouillez le nez !

mercredi 2 décembre 2015 par Dr Philippe Carré1493 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Attention les acariens : les bronches réagiraient aussi quand vous (...)

Attention les acariens : les bronches réagiraient aussi quand vous chatouillez le nez !

Attention les acariens : les bronches réagiraient aussi quand vous chatouillez le nez !

mercredi 2 décembre 2015, par Dr Philippe Carré

Aggravation de l’inflammation des voies aériennes et de l’hyperréactivité bronchique après test de provocation nasal à Dermatophagoïdes pteronyssinus dans la rhinite allergique perannuelle sans symptômes d’asthme. : W Wang1, M Xian1, Y Xie1, J Zheng1 andJ Li1,2,*
DOI : 10.1111/all.12808

dans Vol. 70 Issue 12
Allergy

- Contexte :

  • Les acariens de la poussière représentent l’allergène le plus fréquent à l’origine des sensibilisations chez les patients avec une rhinite et un asthme en Chine
  • Les auteurs avaient pour objectif d’étudier les modifications de l’inflammation et de la réactivité des voies aériennes, à la fois supérieures et inférieures, après un test de provocation nasal (TPN) à Dermatophagoides pteronyssinus (Der-p) chez des patients ayant une rhinite.

- Méthodes :

  • Les sujets de l’étude incluaient 15 patients non asthmatiques ayant une rhinite allergique (RA), sensibilisés à Der-p et avec une hyperréactivité bronchique (HRB) (RA+HRB+), 15 patients avec une RA mais sans HRB (RA+HRB-), 15 sujets contrôles (SC) avec une sensibilisation à Der-p (SC+DP+) et 15 sans sensibilisation à Der-p (SC+DP-)
  • Tous les sujets ont eu un TPN à Der-p
  • Un score visuel analogique (SVA) des symptômes nasaux, une étude du lavage nasal et de la résistance des voies aériennes nasales (RVN), une étude de l’expectoration induite, et une mesure du VEMS ont été réalisés
  • La réactivité des voies aériennes à un test de provocation bronchique à la métacholine (PD20-VEMS) et la fraction de NO dans l’air exhalé (FENO) ont été déterminées.

- Résultats :

  • La RVN augmentait de façon significative chez tous les sujets, avec l’effet le plus important chez les sujets RA+HRB+
  • Le SVA augmentait chez tous les sujets après 30 minutes et revenait à l’état basal après 6 heures, avec des scores significativement plus élevés chez les sujets RA+HRB+ et les sujets RA+HRB- (p<0.05)
  • Les éosinophiles dans le liquide de lavage nasal et l’expectoration augmentaient significativement après TPN chez les sujets RA+HRB+ et RA+HRB- (p<0.001)
  • Le pourcentage de VEMS et la PD20-VEMS diminuaient et la FENO augmentait de façon significative après le TPN uniquement chez les sujets RA+HRB+ (p<0.05)
  • Le compte des éosinophiles dans le lavage nasal était corrélé de façon positive avec le compte des éosinophiles dans l’expectoration et le niveau de la FENO, et de façon négative avec le VEMS et la PD20.

- Conclusions :

  • Le test de provocation nasal aux acariens de la poussière induit et aggrave l’inflammation et l’hyperréactivité à la fois des voies aériennes supérieures et inférieures chez des patients avec une rhinite allergique persistante mais sans symptômes d’asthme.

Cette étude chinoise a évalué les modifications inflammatoires au niveau des voies aériennes supérieures et inférieures, après un test de provocation nasal (TPN) aux acariens, dans quatre groupes de 15 sujets non asthmatiques : 2 groupes ayant une rhinite allergique avec et sans hyperréactivité bronchique (HRB), et 2 groupes de sujets contrôles avec et sans sensibilisation aux acariens.

L’étude montre qu’après le TPN, l’HR nasale et les éosinophiles du lavage nasal augmentent, parallèlement à une augmentation des éosinophiles dans les expectorations, du NO dans l’air expiré, de l’HRB et à une baisse du VEMS, et ce que les sujets aient ou non une HRB préalable. Et surtout, les éosinophiles nasaux étaient corrélés de façon significative avec ceux de l’expectoration, avec la FeNO, la baisse du VEMS et de la PD20, pendant la phase retardée après le TP.

Les auteurs ont donc pu démontrer, par un TPN aux acariens, le lien direct entre l’inflammation des voies aériennes supérieures et inférieures chez des sujets non asthmatiques, ce qui supporte pour eux la transmission hypothétique des médiateurs de l’inflammation nasale aux voies aériennes inférieures après la déposition nasale.

Les patients ayant une rhinite allergique pure doivent donc être surveillés en raison de leur risque plus élevé de développer une maladie asthmatique.

Ceci permet aussi d’évoquer par analogie le concept bien connu de “voie aérienne unique” qui relie les muqueuses nasale et bronchique au plan physiopathologique.

Vos commentaires

  • Le 3 juin 2016 à 16:52, par HUMEZ En réponse à : Attention les acariens : les bronches réagiraient aussi quand vous chatouillez le nez !

    C’est exactement ce qui se passe chez moi
    Allergie forte aux acariens avec des sinusites et même hypertrophie de mes cornets inférieur qui bouche le nez tous le temps ou par moment plutôt nez sec et hypersécrétion , excès de mucus dans la gorge qui descend dans mes bronches et donc une inflammation de mes grosses et moyenne bronches !!
    Toujours pas traiter .
    fragile des sinus et poumon depuis tout petit en faisant des infections des sinus et bronchiolite et pneumopathie infectieuse, pas énormément mais on va dire sensible mais pas fragile de plus j’ai actuellement bronchopathie légère le nez obstrué a cause de mon hypertrophie des cornets mes efr normal juste dem50 et dem75 a 90 % c’est pas méchant mais voilà
    Est ce que ce donnant un exemple sa pourrait tenir collé
    Allergie-sinusite-hypertrophie des cornet-obstruction nasal-mauvaise qualité de sommeil problème de mucus-bronchite-bronchopathie-
    Merci de me tenir au courant.

Réagir

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.